We noticed you are using Internet Explorer 11, this web browser is no longer supported, your experience might be degraded.

Bonjour, comment pouvons-nous vous aider ?

Favoriser les enfants défavorisés pour leur retour dans la vie

  • help alliance 15 years november prana school
  • help alliance 15 years november prana school wall chalk
  • help alliance 15 years november prana sew
  • help alliance 15 years november prana girls

"L’origine du projet que nous voulons présenter aujourd’hui remonte au grand tsunami de 2004. De nombreux petits villages sur la côte sud de l’Inde furent détruits lors de ces inondations violentes. 

 

Deux ethnologues vivant sur place, Hilde Link et Mathias Laubscher fondèrent spontanément le projet Prana dans leur village pour apporter une aide immédiate directe aux victimes des inondations.

 

Au cours des années suivantes, un projet germano-indien d’association d’entente interculturelle vit le jour avec différents objectifs :

 

• un établissement d’éducation spécialisé où les enfants de toutes les castes et de toutes les religions peuvent recevoir un enseignement

• un centre de thérapie pour les enfants handicapés

• un groupe d’entraide et un atelier de couture où des femmes sont formées à l’indépendance professionnelle et financière

• le projet « favoriser les enfants défavorisés » aidant les enfants marginalisés et stigmatisés

• l’attribution de bourses pour des écoliers/écolières et des étudiants/étudiantes via un fonds pour étudiants

 

Depuis 2006, le projet est financé par help alliance - et avec des dons de Miles, de nombreuses mesures ont déjà pu être prises."

L’histoire de l’enfant défavorisée Jaga, racontée par Monica Nowak

"Jaga était la cadette de quatre sœurs. Le père s’endetta fortement pour la dot donnée traditionnellement à la sœur aînée, et mit fin à ses jours en raison de la situation apparemment désespérée. Les deux sœurs cadettes, Jaga et Vella, furent déclarées « enfants d’infortune ». Dans toute l’Inde, on pense qu’il existe des êtres humains qui portent malheur, rien que par leur existence. Supposément pour éviter d’autres calamités à la famille, Jaga et Vella furent envoyées dans un refuge. Plusieurs années plus tard, toutes deux découvrirent que leur mère et leur sœur plus âgée avaient perdu la vie de manière violente. 

help alliance 15 years november prana Jaga Kid Monica

La rencontre

J’ai rencontré Jaga en 2003 en faisant escale à Chennai dans un petit foyer d’enfants où elle vivait avec sa sœur. Elle avait onze ans. Par chance, mon plan de vol a pu être organisé de sorte que j’ai pu me rendre au foyer tous les mois, et un lien très fort se créa rapidement entre cette fille joyeuse et avide de savoir, et moi. 

help alliance 15 years november prana Jaga Kid Monica

Déménagement chez Prana

Au cours des années suivantes, je m’occupais régulièrement de Jaga et de plusieurs autres enfants du foyer. Dans le même temps, un contact avec le projet Prana fut créé et je pus convaincre help alliance de se pencher dessus en 2006. Ainsi, Jaga eut la possibilité après sa scolarisation de devenir une « enfant de fortune Prana ». Dans l’atmosphère protégée et chaleureuse du projet, elle termina rapidement son premier cycle d’études avec un BA en anglais.

Le traumatisme 

Mais Jaga voulait aller encore plus loin, car son rêve était d’aider plus tard d’autres enfants dans le besoin.  Pour son master d’Action sociale, elle dut aller à l’université de Chennai. Un grand pas, car pour la première fois elle fut livrée à elle-même. 

Au début, elle se débrouilla très bien, mais elle atteignit ses limites lors d’un stage dans un bidonville : être confrontée à des enfants handicapés physiquement et mentalement dans des situations familiales problématiques fit ressortir les traumatismes de l’enfance de Jaga qui n’avaient pas été résolus.

Dépressions et doute

Jaga tomba dans une dépression profonde et dut interrompre ses études. Une visite chez un psychothérapeute éveilla encore plus de souvenirs douloureux de son enfance. De la patience, de nombreuses conversations et la confiance qu’elle avait en moi et en Prana permirent une amélioration lente. Avec le temps, Jaga pris son courage à deux mains et commença de nouvelles études. Elle décida de se lancer dans l’enseignement, un métier très important pour elle, et avec l’aide de help alliance, l’inscription de Jaga au collège put être financée. Jaga finit ses études avec distinction et trouva rapidement son premier poste - puis le coronavirus fit son apparition.

 

Crise du coronavirus

Les écoles en Inde sont fermées depuis mars 2020 - sans maintien des salaires ou maintien du poste de travail pour les enseignantes et enseignants. Jaga perdit son poste immédiatement. Je suis très reconnaissante que help alliance ait pu aider financièrement Jaga et les autres protégés de Prana pour traverser cette période difficile. Malheureusement Jaga a été freinée dans son élan précisément au moment où elle voulait enfin devenir active professionnellement et autonome. 

help alliance 15 years november prana Jaga

Un nouveau départ

Jaga resta inventive et regroupa bientôt un petit groupe d’enfants autour d’elle à qui elle donna des leçons à l’air libre avec beaucoup de succès. Mais naturellement, elle attend ardemment que les écoles rouvrent enfin pour qu’elle puisse commencer sa carrière d’enseignante.

 

Et nous sommes toutes les deux très impatientes de nous revoir. Nous n’avons pas pu nous rencontrer depuis presque deux ans, mais nous restons en contact étroit et notre lien est plus fort avec chaque crise.

 

Aidez des personnes défavorisées comme Jaga à sortir du cercle vicieux de la pauvreté et à vivre une vie autonome avec vos dons de Miles."

help alliance 15 years november prana Jaga