We noticed you are using Internet Explorer 11, this web browser is no longer supported, your experience might be degraded.

Bonjour, comment pouvons-nous vous aider ?

Aide linguistique pour les enfants issus de l’immigration

Un projet humanitaire de help Alliance, financé grâce à vos Miles

Il y a 15 ans, Miles & More et help alliance, l’association humanitaire de Lufthansa Group, ont joint leurs efforts pour rendre le monde un peu meilleur avec la participation des membres Miles & More. Grâce aux 715 000 000 Miles donnés à ce jour, de nombreux projets d’aide humanitaire ont pu être mis en œuvre. Pour en savoir plus, cliquez ici.

 

Nous souhaitons vous présenter au cours des prochains mois les projets les plus importants financés par les membres Miles & More, en commençant par un projet à Flörsheim, Allemagne :

 

Depuis avril 2014, l’association Stern des Südens (Étoile du sud) de Flörsheim initie à la langue allemande des enfants âgés de 6 à 16 ans, réfugiés ou issus de l’immigration, par une approche ludique et créative dans le but de les intégrer à la société. La formation et l’aide linguistique sont les composants élémentaires du projet qui vise à améliorer durablement les chances d’éducation des enfants défavorisés. En premier lieu, on permet à ces enfants d’obtenir un diplôme de fin d’études secondaires adéquat et le travail d’intégration est étendu à toute leur famille.

 

Depuis 2017, le projet « Aide linguistique pour les enfants issus de l’immigration » est financé par les dons de Miles des membres Miles & More. À ce jour, environ 6 000 000 Miles ont alimenté ce projet.

 

Vous aussi, apportez votre aide : soutenez ou continuez à soutenir le précieux travail de help alliance et aidez ainsi des enfants et des jeunes défavorisés dans le monde entier.

Avec un don à partir de 3.000 Miles, votre contribution est utile. Car même petite, une contribution peut avoir de grands effets.

  • helpalliance july

    Impressions du travail sur place

  • helpalliance kids

    Impressions du travail sur place

  • Stern des Suedens Werftbesichtigung 14-6-17

    Impressions du travail sur place

Cinq questions au directeur de projet Michael Kopf (co-pilote Lufthansa)

1. Quelle était votre motivation pour prendre la direction de ce projet ?

 

Du fait d’une phase d’inaptitude au vol en 2015 et de ma volonté de donner un sens à cette période d’inactivité, j’ai écrit à help alliance en octobre 2015 pour leur demander si mon aide pouvait être utile.

À cette époque, l’alliance recherchait un professeur d’allemand pouvant enseigner le mardi et le jeudi à des enfants réfugiés et issus de l’immigration à Flörsheim. Au début, j’étais plutôt sceptique sur les capacités de l’enseignement ludique et j’y suis allé prudemment.

Il s’est vite avéré que l’approche ludique fonctionnait extrêmement bien même sans aucune connaissance de la langue des enfants et que nous pouvions leur transmettre la langue allemande.

Au bout de 2 ou 3 mois d’activité dans l’association et avec l’augmentation continue des arrivées dans le contexte de la crise des réfugiés, il s’est avéré nécessaire d’élargir notre offre. À cet égard, il fallait un directeur de projet pour assumer la responsabilité vis à vis de help alliance. Finalement, au bout de trois mois seulement, j’avais non seulement pu transmettre un certain enseignement aux enfants, mais en demandant des moyens financiers supplémentaires et en tant que directeur de projet, j’ai pu aussi contribuer pour beaucoup à ce que l’association Stern des Südens soit définitivement intégrée aux projets help alliance. Aujourd’hui, nous pouvons prendre en charge 60 enfants par semaine.  

 

2. Parlez-nous de votre quotidien sur place.

 

Avant la pandémie, nous accueillions alternativement deux groupes de 30 enfants quatre jours par semaine. Nous pouvions ainsi enseigner l’allemand à 60 enfants par semaine. Entre-temps, nous avons étendu notre offre d’aide et d’accompagnement aux devoirs à la maison, pour que les enfants maîtrisent l’allemand aussi bien que possible.

Avec le début de la pandémie et le confinement dur, nous avons d’abord dû fermer nos portes, mais nous avons pu les rouvrir très rapidement en appliquant les mesures d’hygiène. Actuellement, en appliquant la distanciation sociale, nous arrivons à aider 15 enfants par groupe, soit 30 enfants deux fois par semaine.

Au total, nous avons accompagné environ 150 enfants en 6 ans.

 

3. Quels sont typiquement les pays d’origine des enfants ?

 

Tout le monde est bienvenu chez nous. Nous accompagnons des enfants de Syrie, d’Afghanistan, du Pakistan, du Sri Lanka, de Roumanie, d’Albanie, d’Italie, de Turquie, d’Espagne, de Russie et d’Allemagne.

Par exemple, nous enseignons à Padre qui a indiqué avoir fui la Syrie via l’Égypte, avoir traversé la mer pour arriver en Grèce et être arrivé jusqu’en Allemagne à pied.

Ou Sila, dont les parents s’étaient rendus à un rendez-vous scolaire pour, en raison de leur propre méconnaissance de la langue, réaliser une fois sur place que le soi-disant « rendez-vous » était en fait la date de scolarisation de leur fille.

 

4. Qu’aimez-vous particulièrement dans le projet de Flörsheim ?

 

La chaleur humaine et l’ouverture d’esprit m’ont séduit dès le début. Lisette Schwarz (fondatrice de l’association) m’a reçu à bras ouverts à l’époque et j’ai été intégré incroyablement rapidement à l’équipe.

De plus, le travail pluridisciplinaire avec les collègues de Lufthansa sur place m’amuse. Nous sommes quatre membres de Lufthansa issus des départements les plus variés du groupe.

Ainsi, ce n’est pas seulement mon travail avec les enfants qui élargit mes horizons, mais aussi les divers regards sur l’univers de Lufthansa.

 

5. Pourquoi recommanderiez-vous aux membres Miles & More de donner à help alliance ?

 

En tant que directeur de projet issu de Lufthansa Group, j’assure l’interface entre le projet et help alliance en lien avec les employés du groupe, ce qui me permet de garantir que les Miles iront bien là où ils doivent aller, c’est-à-dire aux enfants. Les directeurs de projet, qui travaillent bénévolement, non seulement proposent des projets, mais en assument aussi la responsabilité. Help alliance bénéficie ainsi d’une grande proximité avec les projets financés dans le monde entier et a toujours un membre de Lufthansa comme interlocuteur. 

helpalliance swing

Le directeur de projet Michael Kopf se présente

« Après mon baccalauréat en 2006, j’ai étudié la physique tout en passant le concours de Lufthansa. En décembre 2007, j’ai commencé ma formation d’apprenti pilote à l’école de pilotage de Brême. En 2011, j’ai été embauché par Lufthansa comme 1er officier, et maintenant je travaille depuis 10 ans comme co-pilote d’A320 chez Lufthansa. En privé, j’aime passer du temps avec ma famille, faire du paddle et jouer de la guitare, et je suis aussi pompier actif. »

helpalliance swing